Jeanne chez les autres

By Marie Larocque

Jeanne a huit ans lorsqu’elle start à écrire en tenant son magazine intime. Jeanne a dix-huit ans lorsqu’elle type enfin de son lobby d’accueil. Entre les deux, une enfance et une youth déchirée entre les drames familiaux, un père violent, une mère perdue, des oncles braqueurs de banques, des tantes qui boivent trop, des sœurs que Jeanne déteste. Jeanne chez les autres, c’est aussi los angeles vie d’un quartier vedette de l. a. littérature québécoise: le Plateau Mont-Royal. Jeanne chez les autres, c’est les années 70 et eighty de ce quartier, chez les voyous et les petits bandits, à une époque où tout le monde rêve d’un monde meilleur, qui par l’amour, qui par l’acquisition de los angeles richesse. Jeanne chez les autres, c’est une plongée dans l. a. vie d’une famille disfonctionnelle où s’alterne l. a. parole de Jeanne – qui apprend à lire en même temps qu’elle apprend à vivre – et celle d’un narrateur qui nous présente les faits et les gestes de cette famille et de ce quartier, los angeles vie de ce monde en mutation profonde.

Show description

Quick preview of Jeanne chez les autres PDF

Best Canada books

The Day the World Came to Town: 9/11 in Gander, Newfoundland

"For the higher a part of every week, approximately each guy, girl, and baby in Gander and the encircling smaller cities stopped what they have been doing in order that they might support. They put their lives on carry for a bunch of strangers and requested for not anything in go back. They affirmed the elemental goodness of guy at a time while it was once effortless to doubt such humanity nonetheless existed.

A World Elsewhere

Beloved writer Wayne Johnston returns to the territory of his number 1 nationwide bestseller The Colony of Unrequited desires with this sweeping story of ambition, regret and hope.
 
A international in different places is an extraordinary paintings of literature with all of the hallmarks of Wayne Johnston's such a lot cherished and acclaimed novels: outsiders craving for recognition, goals that threaten to overpower their makers, and not going romance. the thrashing center of this tale is the touching dating among a father and his followed son. This sweeping story immerses us in St. John's, Princeton and North Carolina on the shut of the nineteenth century. Landish Druken is a powerful determine: broader than such a lot doors, quick-witted and sharp-tongued. As a pupil at Princeton, he's befriended by way of Padgett "Van" Vanderluyden, son of the wealthiest guy in the United States. Years later, whilst Landish and his son flip to Van for support, he invitations them to his self-constructed citadel and pulls them into his net of lies and deceit.

A Jest of God (Phoenix Fiction)

A thirty-four-year-old college instructor dwelling together with her mom, Rachel Cameron feels trapped in an atmosphere of small-town deceit and pettiness—her personal and that of others. She longs for touch with one other person who stocks her rebellious spirit. ultimately, through confronting either love and loss of life, Rachel earns the liberty she desperately wishes.

Mount Pleasant

In heart age, debt has develop into the main major courting in Harry Salter's lifestyles. He used to be born to prosperous mom and dad in leafy and privileged Rosedale, at a time whilst town used to be nonetheless outlined by way of its WASP elite. yet not anything in existence has grew to become out the best way Harry was once resulted in anticipate. he is not sure of his position in society, his marriage is crumbling, his son is bordering on estranged, and on best of all of it his father is loss of life.

Additional info for Jeanne chez les autres

Show sample text content

Pourquoi vous venez pas tout de suite ? Il veut nous tuer, il va nous tuer c’est sûr. — Les policiers sont en path, ils seront là dans un immediate. Vous êtes certaine que vous ne le connaissez pas ? — Je… euh… C’est mon père ! aboya Jeanne avant de raccrocher d’un coup sec. À los angeles grande shock de Chantal et de Julie, des sirènes se firent entendre alors que Jeanne avait encore los angeles major sur le combiné. Le reste se passa très rapidement. De trois voitures sortirent six brokers, donc quatre encerclèrent René Fournier.

Aboya Jeanne avant de raccrocher d’un coup sec. À l. a. grande shock de Chantal et de Julie, des sirènes se firent entendre alors que Jeanne avait encore los angeles major sur le combiné. Le reste se passa très rapidement. De trois voitures sortirent six brokers, donc quatre encerclèrent René Fournier. Ce dernier abaissa sa pelle aussitôt. Deux autres brokers se présentèrent à l. a. porte. Élizabeth leur ouvrit. — Si vous souhaitez porter plainte, Madame… — Y’a pas de si, c’est sûr que j’porte plainte, affirma Élizabeth en interrompant l’agent.

L. a. tablée discutait gaiement, les assiettes étaient torchées. Georgette avait commencé à distribuer des components de gâteau aux enfants, et les adultes fumaient à qui mieux mieux lorsque l’on frappa à l. a. porte. — Qui c’est ça qui sonne à c’t’heure-là ? gronda Georgette. Ça mange pas, c’te monde-là ? Elle ricanait en allant ouvrir, tout heureuse de cette « belle grande visite » pour son anniversaire. Elle ricana moins quand elle se trouva face à deux policiers. — Police. On peut entrer ? Dans l. a. food, Alain Hamelin, sans un son, s’était éclipsé en faisant signe à son Léo de ne pas s’inquiéter.

Elle l’avait fiévreusement juré à saint André, racontait-elle : elle ne volerait plus. — « F-i-fi-n-i-ni ! » que j’y ai épelé à statue. Je l’connais, c’t’un bon saint. Il va veiller su’ vous autres, c’est sûr et definite. whats up ! ajouta-t-elle. J’y ai donné toute une piasse, y pensez-vous ! Les trois frères, Yvan, Steve et Jean-Claude Brisebois, s’étaient rassemblés chez leur mère pour fignoler les derniers préparatifs de ce fameux lendemain. Steve venait d’avoir vingt ans et ne se sentait pas plus doué pour le travail qu’il ne l’avait été pour les études.

Julie se glissa entre le rideau et l. a. fenêtre du salon pour tenter de voir son père. En l’apercevant, René s’approcha pour lui crier : — Ouvre-moé los angeles porte, Julie ! Je resterai pas, j’veux juste mon linge pis mes affaires… Julie s’écarta de l. a. fenêtre et regarda timidement sa mère, mais Élizabeth trancha : — Penses-y même pas ! dit-elle à sa fille avant que cette dernière ne lui demande quoi que ce soit. C’te chien-là rentre pas icitte. Pis tes osties d’affaires pourries, j’les ai toutes câlissées aux vidanges, ajouta-t-elle en hurlant à travers l. a. porte.

Download PDF sample

Rated 4.31 of 5 – based on 26 votes

About admin